Règles d'usage

Maîtriser les règles du français et demeurer à la fine pointe de l’usage correct n’est pas une mince tâche, car les pièges sont nombreux. C’est particulièrement vrai lorsque le milieu de travail est bilingue et que les communications passent fréquemment d’une langue à l’autre.

Afin d’aider les gens d’affaires à rédiger plus facilement leurs documents, nous avons regroupé dans cette page une cinquantaine de règles d’usage qui sont extraites de l’excellent logiciel Antidote, de notre partenaire Druide informatique.

Par le biais de… : emplois

Sens corrects

Le nom biais désigne « un moyen détourné, indirect ou trompeur pour résoudre une difficulté ou atteindre un but », ou encore « une distorsion systématique d’un échantillon ou d’une évaluation statistique ».
 
Un biais s’est glissé dans l’analyse des résultats de cette recherche.
Louis s’est fait prendre de biais.
 

Sens impropres

La locution prépositionnelle par le biais de constitue une impropriété sémantique si le moyen utilisé n’est pas ingénieux, rusé, hypocrite ou habile. Elle doit alors être remplacée par les expressions à l’aide de, grâce à, au moyen de, par l’intermédiaire de, par l’entremise de ou par le truchement de.
Iris a obtenu ses réponses à l’aide d’un questionnaire.
Et non : *par le biais d’un questionnaire.
Simon a rédigé une lettre à son père au moyen de son ordinateur.
Et non : *par le biais de son ordinateur.
Jonathan a pu joindre Céline par l’intermédiaire d’un ami commun.
Et non : *par le biais d’un ami commun.
Vous pouvez laisser un commentaire en cliquant ici.
Recherche de membres
BL
Basses -
Laurentides
Image2
Laval
Image3
Montréal
Image4
Rive-Sud