Règles d'usage

Maîtriser les règles du français et demeurer à la fine pointe de l’usage correct n’est pas une mince tâche, car les pièges sont nombreux. C’est particulièrement vrai lorsque le milieu de travail est bilingue et que les communications passent fréquemment d’une langue à l’autre.

Afin d’aider les gens d’affaires à rédiger plus facilement leurs documents, nous avons regroupé dans cette page une cinquantaine de règles d’usage qui sont extraites de l’excellent logiciel Antidote, de notre partenaire Druide informatique.

Suite à… : emplois

Comme formule d’introduction (style commercial)

La locution suite à, comme formule d’introduction, est critiquée par les puristes. Exclusivement réservée au style commercial, cette expression est toutefois de plus en plus fréquente et admise. Dans un style plus soigné, et pour éviter toute controverse, on peut la remplacer par un des équivalents suivants :
pour faire suite à…
pour donner suite à…
en réponse à…
en référence à…
comme suite à…
à la suite de…

Pour faire suite à notre conversation de ce matin, je vous fais parvenir une copie du document qui manquait à votre dossier.

 Dans le corps du texte

Suite à… ne doit pas être utilisé dans le corps d’un texte ; on doit plutôt choisir selon le contexte l’une des nombreuses expressions plus précises et plus correctes du français, dont celles-ci :

à cause de…
à la suite de…
en conséquence de…
par suite de…

 
 À la suite de son déménagement, Jacinthe nous a écrit plusieurs fois.
Et non : *suite à son déménagement.
Le départ de l’avion a dû être retardé à cause de la tempête.
Et non : *suite à la tempête.
Vous pouvez laisser un commentaire en cliquant ici.
Recherche de membres
BL
Basses -
Laurentides
Image2
Laval
Image3
Montréal
Image4
Rive-Sud